Ohlala, être sénior ça fait peur quand on a 25, 30, 40…ans mais ne vous inquiétez pas, vous serez bien sénior, un jour dans votre entreprise. Si cela peut vous rassurer, malgré tous les stéréotypes accrochés à ce mot, ce n’est pas grave et ça va bien se passer ????. 

???? Dans l’une de ses fiches, Pole Emploi précise que « les (55-64 ans) ont un taux d’embauche en France de 53,8 %* en moyenne contre 59,6 % chez nos voisins européens. D’ici 2050, ils pourraient représenter 1/4 de la population et seraient amenés à travailler de plus en plus longtemps. Vous retrouverez, 8 raisons d’embaucher un sénior https://www.pole-emploi.fr/employeur/les-conseils-de-pole-emploi/8-bonnes-raisons-dembaucher-des.html. ainsi que les dispositifs liés à l’embauche : 

  • Les employeurs peuvent demander le bénéfice d’une aide de l’État pour toute embauche de demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.
  • Le contrat à durée déterminée « Senior » (CDD Senior) est un CDD réservé à certaines personnes en fin de carrière et dont la durée est spécifiquement encadrée. 
  • Visant les publics éloignés de l’emploi (seniors, handicapés, chômeurs de longue durée…) et réservé au secteur non marchand, le Contrat unique d’embauche (CUI) permet de bénéficier d’une aide financière, notamment pour l’embauche de personnes de plus de 50 ans.

???? Recentrons-nous et profitons de cet article, pour s’attacher aux idées reçues, et sur ce qui devient un sujet de société, car il va bien falloir occuper les seniors jusqu’à l’âge de la retraite qui ne cesse d’être retardé ! 

Du côté des séniors, il va falloir y mettre du sien, car on a beau être la personne la plus « Open » ou qui ouvre un max ses « Chakras » ????, certaines questions dès l’entretien d’embauche, sont parfois difficiles à entendre. Comme dit en introduction, les stéréotypes perdurent et la discrimination à l’embauche se fait belle et bien sentir. On entend des « trop chers, moins flexibles, trop éloignés des technologies, has been… (même has been, est has been, puisque ça date des années 90)… Pourtant un sénior c’est hyper pratique ! l’expérience pro est là, les compétences sont là, la transmission ???? sera là …

Côté entreprises, en quoi le sénior est « hyper pratique » ? Avoir une trentaine d’années d’expérience signifie, avoir 30 années de vies professionnelles différentes. Pendant ces années, le devenu « sénior » aura eu différentes missions. Il sera opérationnel rapidement. Un gain de temps, un recrutement, non ? En plus de son expertise, et sa connaissance de ses compétences clés, le sénior se connaitra suffisamment, pour savoir s’il pourra s’épanouir ???? dans l’entreprise. Tout ceci associé à une certaine stabilité, une vie familiale qui aura aussi évoluée, avec pour beaucoup, une liberté plus importante … ce sera un atout complémentaire, qui devrait rassurer le recruteur.

Enfin, accueillir un senior est une chose, mais maintenir des personnes en poste est tout aussi important. Il y a des « pépites » ???? dans vos entreprises. Ce terme est souvent utilisé pour les plus jeunes mais, les anciens peuvent être aussi de véritables « pépites ». Nous parlons de ces personnes qui ont grandi avec l’entreprise, qui ont fabriqué les produits, ces personnes qui ont tout simplement, le savoir-faire. Pour illustrer ce propos, nous avons récemment assisté au témoignage d’un chef d’entreprise victime d’une cyberattaque en 2022 (Rencontre Association Entreprises du Sud Francilien du 06/04/2023) Quel lien peut-il y avoir entre, une cyberattaque et l’emploi des séniors ? Ce dirigeant a tout simplement rappelé que sans les « anciens » il n’aurait pas pu relancer ses machines de production. Car ils ont su fabriquer des pièces, sans utiliser les commandes numériques ou autre assistance informatique. Il rappelait la nécessité de ne pas se séparer trop rapidement des savoirs faire.  

Pourtant, les chiffres parlent ! Seul un tiers de 60-64 ans est en activité. 

C’est pourquoi il est temps de mener une double réflexion, aussi bien sur l’accompagnement des seniors qui sont en emploi, que sur la place laissée au recrutement.

Alors comment faire bouger les lignes et les chiffres ?  Liste non exhaustive et qui ne demande qu’à être étoffée :

Pour les séniors qui sont en poste 

✔️ Former et penser réellement la seconde partie de carrière. Utiliser l’entretien professionnel pour creuser les évolutions de carrière. 

✔️ Utiliser et proposer le CEP Conseil en Evolution Professionnel, outil indispensable pour construire sa 2ème partie de carrière (voir article : https://www.linkedin.com/pulse/emploi-des-seniors-une-solution-existe-avec-le-cep-conseil-guesn%25C3%25A9/?trackingId=WNCRoeoOiJxKzEhGapYyFw%3D%3D)

✔️ La Gestion des Emplois et Parcours Professionnels sera un outil pour réaliser une cartographie, pour aller vers une gestion proactive des emplois et compétences,

✔️ Faire des séniors volontaires, les référents dans l’accueil des stagiaires, former au tutorat pour l’accueil des apprentis, ce qui aura un impact fort sur l’image de l’entreprise et un appui fort pour les jeunes,

✔️ Mettre au cœur de l’entreprise des valeurs comme, l’intergénérationnalité : C’est la transmission d’expérience et des savoirs entre personnes d’âges différents, au bénéfice de l’entreprise et de la société dans son ensemble. L’entreprise a besoin de toutes les générations.

✔️ Coopérer plutôt que collaborer …

 ???? Pour conclure, ce sujet rejoint et jouit des mêmes stéréotypes ou clichés que les autres sujets générationnels et sociétaux finalement. L’objectif n’est pas de dire « Embauchez que des séniors », mais plutôt, d’essayer de déconstruire les idées reçues. 

???? L’intergnérationnalité reste la clé et l’équilibre des acteurs qui font une entreprise. Ce ne sont pas les « jeunes » qui menacent l’emploi des séniors. ChatGPT, est une technologie passionnante mais qui semble être bien plus dangereuse, qu’un jeune qui entre dans le monde du travail.

???? Dans son livre la journaliste Salomé Saqué, a fait ce travail sur la jeune génération. Son ouvrage reprend tous les clichés liés aux jeunes que ce soit au niveau de l’emploi ou sur l’image que la société peut avoir d’eux. Dans « Sois jeune et tais-toi » elle documente et décortique tous les préjugés qui sont véhiculés sur les comportements de la jeune génération. 

???? On y arrive ! l’objectif est bel est bien de mettre un coup de pied à toutes les idées reçues et dépasser le discours que l’on retrouve trop souvent sur « Les jeunes n’ont pas assez d’expérience et les vieux en ont de trop ! » On ne va pas s’en sortir ! On ne peut tout de même pas laisser le marché de l’emploi qu’aux 28 – 45 ans ? C’est tout de même dommage, car c’est à cette même période, qu’on construit sa vie, sa famille… alors que les jeunes n’ont pas commencé et les plus vieux en sont sortis. Bref, un vrai sujet de société.

Qu’en pensez-vous ? seriez-vous prêt à pousser le sujet un peu plus loin ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser

  • Recrutement / Aides à l’embauche

    Le 26 avril 2024

    4 min de lecture

    Opération « Mon stage de seconde »

    Ce n’est pas le code d’une opération d’espionnage 😎, mais bel et…

  • Recrutement / Aides à l’embauche

    Le 3 avril 2024

    3 min de lecture

    En avril… trouve ton alternant

    Les forums sur l’alternance vont commencer à fleurir 🌺 en ce second…

  • Evaluation des risques

    Le 8 mars 2024

    4 min de lecture

    Le DUERP

    En ce beau mois de mars 🌧️ nous vous proposons de faire…

PARLEZ-NOUS DE VOTRE BESOIN

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande d’information. Notre équipe est là pour vous aider et vous fournir l’assistance dont vous avez besoin.